Schola ULB
Connexion
Devenir tuteur

News

général

PORTRAIT DU MOIS - SEPTEMBRE 2020

2020-09-15 12:30:04
PORTRAIT

Jenniffer BADAJOS, ancienne tutrice du Programme Tutorat de Schola ULB en 2015 et 2016 et actuellement dans la vie active en tant que « Digital Project Manager », a accepté de répondre à nos questions. Voici son interview :

Durant quelle période as-tu été tutrice ? Dans quelle matière ? Qu’étudiais-tu et où ?

J’ai été tutrice pendant ma 2e et 3e année de bachelier en Sciences économiques et de gestion à l’université Saint-Louis (2015-2016). Je donnais des maths, du français et du néerlandais essentiellement à des élèves de 4e,5e et 6e secondaire.

Comment as-tu entendu parler de Schola ULB à l’époque alors que tu étudiais à St-Louis ? Qu’est-ce qui t’a motivée à postuler comme tutrice ?

J’ai fait mes secondaires à l’Institut Saint-Louis où le projet de tutorat Schola était proposé. Puis, j’en ai de nouveau entendu parler en bachelier avec des amis qui étaient tuteurs. J’ai décidé d’être tuteur parce que je cherchais au départ un job étudiant. 

Qu’as-tu le plus apprécié dans ce volontariat, qu’est-ce qui te manque ?

Le contact avec les élèves, les aider avec leurs cours mais aussi parler de leurs rêves et de ce qu’ils aimeraient accomplir dans la vie. C’est ce côté humain, je dirais, qui me manque un peu maintenant que je suis dans le monde du travail où l’on parle surtout de profit. 

Tu es aujourd’hui dans la vie active, qu’est-ce que l’expérience Schola a pu t’apporter dans ton parcours en tant qu’étudiante que tu utilises professionnellement aujourd’hui ?

Le time management ! Jongler avec les études, les jobs étudiants et le tutorat Schola était parfois difficile. J’ai appris à mieux m’organiser et gérer mon temps !

Schola ULB est en plein dans sa période de recrutement de nouveaux étudiants, qu’est-ce que tu dirais à ceux qui hésiteraient à se lancer dans cette aventure ?

Quand on est en secondaire, on rêve tous de cette vie d’étudiant comme dans les films. Sauf que ce qu’on ne nous dit pas, c’est que c’est à nous d’être le réalisateur de ce film. Il faut se lancer, tout est expérience à l’université. Il n’y a rien à perdre à s’investir et à découvrir, au contraire, on s’enrichit et on en garde de bons souvenirs.

Une anecdote à nous partager vécue durant tes séances de tutorat ? 

Revenir dans mon école secondaire pour donner du tutorat ! C’était nostalgique et ravigotant également de croiser des anciens professeurs qui m’ont connue quand je n’avais que 12 ans ! 

Schola ULB en 3 adjectifs pour toi ?

Enrichissant. Lucratif. Divertissant. 

Si tu pouvais rencontrer une personnalité/célébrité morte, qui serait-ce et pourquoi ?

La chanteuse de K-pop Sulli. J’aimerais lui dire à quel point elle est inspirante. C’est une jeune femme qui a débuté sa carrière à un très jeune âge et qui, pendant des années, a été victime de cyber-harcèlement. Si je pouvais la rencontrer à ce jour, j’aimerais lui dire à quel point elle a marqué ses fans par sa force de caractère comme de ne pas avoir peur d’être soi-même à cause du regard des autres.