Schola ULB
Connexion
Devenir tuteur

News

général

PORTRAIT DU MOIS - NOVEMBRE 2020

2020-11-16 10:02:28
PORTRAIT

Edwige LOEMS, étudiante en Master 1 en bioinformatiques à l’ULB, tutrice chez Schola ULB depuis 4 ans et récemment devenue tutrice-coach, a accepté de répondre à nos questions. Voici son interview :

Depuis quand connais-tu Schola ULB et comment en as-tu entendu parler ?

Je connais Schola ULB depuis approximativement 4 ans. J’en ai souvent entendu parler via les annonces universitaires et je me suis motivée à m’inscrire suite à un poste sur FaceBook d’un de mes anciens colocataires sur un team building de Noël ! 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer dans l’aventure Schola ULB en devenant tutrice ?

Je travaille avec l’asbl Nature et Loisirs Louis Picalausa depuis 8 ans. J’ai donc l’habitude de travailler avec des enfants dans une dynamique d’asbl. Cette asbl a des valeurs assez proches, surtout dans la lutte contre les inégalités et le soutien scolaire. Le tutorat me semblait être dans la suite logique dans mon parcours associatif. 

Quel est ton plus beau souvenir en tant que tutrice avec tes élèves ?

Mon plus beau souvenir en tant que tutrice serait certainement à l’Institut Redouté Peiffer sur le campus Ceria. Je donnais tutorat à des élèves de 4e et 5e secondaire en math et sciences. Les élèves de 5e m’ont invitée aux expériences qu’ils préparaient pour la journée porte ouverte de leur école. Ce fût émouvant de les voir fiers de présenter un projet sur lequel on a travaillé ensemble durant le tutorat. 

Aujourd’hui, tu es également Tutrice-Coach, peux-tu nous dire ce qui t’a motivé à le devenir et en quoi cela consiste ?

La tutrice-coach anime les séances d’échanges de pratiques. Elle guide les tuteurs vers un partage d’expériences et les amène à trouver ensemble des pistes de solutions à un éventuel problème. Je suis devenue tutrice-coach parce que ces moments d’échanges ont amélioré ma façon de donner mes séances de tutorat. J’espère que ma manière d’animer ces sessions collectives permettent à d’autres tuteurs d’avancer et de s’améliorer, tout comme elles m’encouragent à remettre en question mes méthodes de tutorat.

 Ces 27-28 novembre prochains aurait dû se dérouler le salon SIEP qui a malheureusement été annulé à cause des mesures sanitaires actuelles. Tu y as participé un jour en tant que tutrice ambassadrice l’année passée, peux-tu nous partager cette expérience ?

Le SIEP est un salon d’information sur les études et les professions. Je recommande évidement aux tuteurs d’y participer ! Il m’a permis d’y rencontrer des élèves du secondaire et de les aider dans leurs questionnements. Cela nous fait également comprendre l’importance de l’accompagnement que fournit Schola ULB ainsi que l’importance des partenariats avec les écoles.

Que dirais-tu aux étudiant.e.s qui hésiteraient à s’inscrire à une séance d’information et de formation initiale à distance pour devenir tuteur ? 

Je dirais aux étudiant.e.s intéressé.e.s par l’expérience de tutorat d’explorer un peu plus en rencontrant, même virtuellement, l’équipe de Schola ULB durant le recrutement et la formation. Cela n’engage pas à prendre en charge directement un groupe mais permet de sentir l’atmosphère de l’asbl et de se faire une réelle idée de la mission qui nous est confiée. 

Que dirais-tu aux élèves qui hésiteraient à s’inscrire ou à poursuivre le tutorat si celui-ci se déroule à distance ?

Je leur dirais que le tutorat n’est pas une source de travail supplémentaire mais plutôt un accompagnement et une aide pour réaliser au mieux celui déjà demandé, c’est une véritable opportunité et gratuite qui plus est !

Quelle est l’activité qui te permet de tenir le coup durant cette période de reconfinement ?

Le vélo est ma bouffée d’air frais durant ce reconfinement. Mise en jambes, plus écologique que la douche pour laisser mes pensées divaguer et réduction de mes temps de trajet ! 

Si tu étais une citation, laquelle serais-tu et pourquoi ?

Je serais une citation juridique, l’article 10 de la convention européenne des droits de l’homme sur la liberté d’expression. 

Article 10 – Liberté d’expression

1. Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière. Le présent article n’empêche pas les Etats de soumettre les entreprises de radiodiffusion, de cinéma ou de télévision à un régime d’autorisations.
2. L’exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l’intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l’ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d’autrui, pour empêcher la divulgation d’informations confidentielles ou pour garantir l’autorité et l’impartialité du pouvoir judiciaire.

Source : www.liguedh.be/