Schola ULB
Connexion
Devenir tuteur

News

général

PORTRAIT DU MOIS - JUILLET 2020

2020-07-14 11:51:36
PORTRAIT

Pierre, 21 ans, élève tutoré du Programme Tutorat de Schola ULB depuis 2019 à l’Institut Sainte-Marie en 5ème secondaire dans l’option « publicité » et qui a suivi avec persévérance le Tutorat à Distance, a accepté de répondre à nos questions. Voici son interview :

 

Comment as-tu entendu parler de Schola ULB ?

J’ai entendu parler de Schola ULB grâce à mon école et à ma professeure de sciences. Comme j’avais des difficultés dans certaines matières dont les mathématiques, j’ai demandé de l’aide lorsque j’étais en option « maquettisme » et ma professeure m’a parler de Schola ULB et m’a conseillé de demander du soutien dans cette branche-là. Mais après, j’ai changé d’option car cette option ne me plaisait pas et je suis allé en publicité et là, je n’avais plus de cours de mathématiques. Donc j’ai demandé du soutien en « informatique ».

Qu’est-ce qui t’a motivé à continuer le tutorat même à distance ? En quoi a-t-il été bénéfique/important pour toi ?

C’était important pour moi de continuer même à distance car au vu des difficultés que j’ai, c’était important de continuer dans le soutien scolaire parce que je venais d’une école spécialisée où j’avais été scolarisé pendant 10 ans et cette année, c’est ma première année en école ordinaire, donc j’avais besoin de me sentir soutenu.

Qu’est ce qui t’a le plus manqué durant ces semaines de tutorat à distance comparé aux séances habituelles de tutorat en classe ?

J’ai eu beaucoup de contact avec ma tutrice via Messenger durant les semaines de confinement. Je lui envoyais des feuilles sur la matière que je devais voir et elle m’a épaulée et était présente si j’avais des questions. Elle m’a été d’un grand soutien et je la remercie vraiment beaucoup ! J’aimerais même bien continuer encore un peu le tutorat après que sa session d’examens sera terminée.

Personnellement, je suis très attaché à l’école. L’école me manque énormément et cette période n’a pas été et n’est toujours vraiment pas facile. Sans l’école, pour moi c’est très compliqué car ça me manque d’apprendre  de nouvelles choses en classe, d’être avec un professeur car je n’aime vraiment pas travailler à distance : le fait d’être seul et surtout d’être face au travail tout seul, c’est vraiment pénible.

De façon générale, qu’est-ce que tu apprécies le plus dans le tutorat ?

Le tutorat c’est différent, c’est tellement agréable d’être encadré par des jeunes. J’ai plus de facilités à réaliser mes travaux ou à poser des questions avec des personnes plus jeunes que les professeurs.

Qu’est-ce que tu attends de la part d’un tuteur ?

De la part d’un tuteur, j’attends qu’il m’apporte plus d’aide que ce que j’ai en classe, qu’il essaie de comprendre avec moi les différents exercices.

Peux-tu décrire à quoi ressemble une séance de tutorat idéale selon toi ?

En comparaison à une séance de tutorat à distance où l’envoi et la réalisation des exercices se passent par l’ordinateur, une séance idéale c’est quand on peut voir sa tutrice/son tuteur en vrai et peaufiner avec lui nos travaux pour les remettre à temps.

Au mois d’août et septembre, Schola ULB va proposer une formule « Tutorat Été » et « Tutorat Rentrée ». Que dirais-tu à un élève qui hésite à s’inscrire au Tutorat pour l’encourager ?

Je lui dirai qu’il ne doit pas hésiter et que c’est important s’il a des lacunes dans certaines matières de se faire épauler par quelqu’un pour avoir des bons points et ne pas se sentir laissé de côté.

Quelles ont été les premières personnes que tu as vues et les activités que tu as faites depuis le début du déconfinement ?

J’ai été me promener au bois de la Cambre avec mon meilleur ami, tout en gardant nos distances. On a comme projet de faire bientôt un voyage à Berlin à deux !

Quelles sont tes ambitions pour ton avenir ?

Ma plus grande ambition est de devenir animateur radio !