Schola ULB
Connexion
Devenir tuteur

News

général

Portrait mois - Novembre 2019

2019-11-26 10:38:44
Portrait

Antoine Salomé, ancien tuteur et actuel collègue voisin des locaux de Schola ULB a accepté de répondre à nos questions. Voici son interview :

 

En quelle année et pendant combien de temps as-tu été tuteur chez Schola ULB ?

« J’ai été tuteur durant 1 an en 2014-2015, dans une école primaire à Uccle. Je terminais à l’époque mon bachelier en Histoire de l’art et j’avais une année plus « light » avec un peu moins de cours. L’année suivante, j’ai malheureusement eu un programme chargé qui m’a empêché de prolonger cette belle expérience. C’est un petit regret, mais la réussite de mes études était une priorité. »

Qu’est-ce qui t’avait motivé à l’époque à te lancer en tant que tuteur chez Schola ULB ?

« J’étais déjà impliqué dans diverses associations au sein de l’université, mais Schola ULB me permettait de m’engager dans un projet porteur de sens en dehors des campus. J’étais également motivé par une activité qui pouvait structurer ma semaine, quelque chose de récurrent. Être tuteur pour Schola ULB répondait donc à mes attentes.

Ce qui m’a également séduit, c’est la proximité entre les tuteurs et les élèves. Ayant moi-même suivi des cours particuliers quand j’étais élève, mais avec des personnes parfois plus âgées avec lesquelles le contact n’était pas toujours évident, je trouvais que c’était une super opportunité de pouvoir s’impliquer en aidant des plus jeunes.»

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ? Une anecdote de tutorat avec tes élèves en tant qu’ancien tuteur ?

« Cette expérience m’a apporté de la confiance en moi car, en tant que tuteur, tu te retrouves devant un groupe d’enfants qui ont une confiance totale en ce que tu leur racontes. Tu es face à un groupe attentif et tu gagnes en légitimité rapidement, même s’ils ne sont que 5 ou 8 autour de toi. Devoir se faire une place et s’intégrer dans le quotidien d’une école est également très formateur, c’est presque comme une « vraie première » épreuve professionnelle.

Pour l’anecdote, je me rappelle d’un élève de 4ème qui était extrêmement doué en mathématiques. Il ne voulait faire que ça et fuyait ses devoirs de français au point d’en pleurer ou de se cacher dans la cour de récréation. Pour l’aider, j’avais mis en place un jeu où je commençais la séance de tutorat en lui donnant des exercices de mathématiques qu’il se faisait un plaisir de faire. Ensuite, je le motivais en lui disant que s’il s’attaquait à ses devoirs de français, il aurait à nouveau droit à des exercices de mathématiques. À la fin d’une séance, je me souviens même de sa maman qui était venue me voir pour me remercier. C’est un très chouette souvenir pour moi. »

Que dirais-tu à un étudiant qui hésite à devenir tuteur Schola ?

« Être tuteur pour Schola ULB est une expérience extrêmement formatrice qui peut totalement se coupler à un cursus classique. Effectivement, cela peut prendre parfois du temps pour les déplacements jusqu’aux écoles, mais l’accompagnement et la structure actuelle de Schola ULB rendent tout cela possible et tellement facile. L’équipe est toujours prête à répondre aux questions des tuteurs. Rien ne doit être un frein à rejoindre le programme tutorat ! »

Quels mots te viennent à l’esprit quand tu entends « Schola ULB » ?

« Partage – Expérience de vie – Sourire »

Qu’est-ce que cela fait de « luncher » et de travailler juste à côté des locaux de l’équipe Schola ULB ?

« En tant que rare voisin masculin de l’équipe et des bureaux de Schola ULB, je me sens parfois un peu comme un petit coq au milieu d’un poulailler ! Mais c’est super de travailler aux côtés d’une équipe dynamique et souriante. Schola ULB amène pas mal de va-et-vient ; voir tous ces tuteurs apporte un peu de vie dans le couloir. »

As-tu une devise ?

« Show must go on » car, qu’importe la situation, il faut toujours faire en sorte que les choses fonctionnent.

Le meilleur moment de ta journée?

« Ma pause de midi pour filer m’acheter à manger ! Mais, promis, je fais un peu de sport pour éliminer tout ça »