Schola ULB
Connexion
Devenir tuteur

News

général

Portrait du mois - Mars 2020

2020-03-24 08:56:19
Portrait

Esra, Mariama et Ines, toutes les trois élèves à l’Institut Notre Dame et fidèles tutorées du Tutorat « Vacances », ont accepté de répondre à nos questions. Voici leur interview :

Qu’est-ce qui vous a motivées à vous inscrire au Tutorat « Vacances » ? Est-ce que c’est la première fois que vous venez ?

Mariama : « Ce qui m’a poussé à m’inscrire ce sont mes difficultés en math mais aussi parce que j’aime bien retrouver mes amies en dehors de l’école, c’est bien ! Non ce n’est pas la première fois, je viens au tutorat vacances depuis l’année passée et je vais également au tutorat chaque mercredi après-midi à l’école. »

Esra : « Moi c’était simplement pour travailler parce que quand je suis en vacances, je n’arrive pas à travailler toute seule, le tutorat vacances me le permet, c’est une motivation. »

Ines : « Moi j’ai envie de travailler, je ne vais pas rien faire à la maison et puis en plus, les cours ils sont gratuits donc c’est magnifique et même venir à l’université c’est sympatoch ! Ça fait plein de fois que je viens ! »

 

Comment as-tu entendu parler de Schola ULB ?

Mariama, Esra, Ines : « C’est notre professeur de néerlandais de 4ème, 5ème et 6ème qui nous en a parlé ! La première fois, on est venues juste pour voir comment c’était et puis on a vraiment aimé, donc on est revenues ! »

 

Qu’est-ce que vous appréciez le plus au tutorat ?

Mariama : « Le fait de se retrouver et les tuteurs car on peut leur poser plein de questions vu que eux, ils sont à l’université et nous on peut apprendre à travers eux. »

Ines : « Ce que j’aime c’est qu’on est en petit groupe parce qu’en classe, on est par exemple 30 en mathématiques car 2 classes de 5ème sont réunies avec un seul professeur, c’est trop dur ! Alors que pendant le tutorat vacances, c’est 1 tuteur pour 10 élèves. Donc c’est bien quoi ! »

Esra : « Ce que j’apprécie c’est qu’on peut poser plus de questions comme on veut, on peut rigoler aussi, ce n’est pas comme en classe. »

 

Est-ce que vous avez vu une évolution grâce au tutorat ? D’après vous, à quoi est-ce dû ?

Ines : « Ça m’aide vraiment pour l’école car il y a parfois des exercices que je ne comprends pas en classe et avec le tuteur, on les fait ensemble. Il y a une amie, elle n’osait pas poser des questions en classe. Et au tutorat, elle osait. Donc depuis, elle a pris cette habitude. Les tuteurs, ce sont des jeunes donc ils nous comprennent. »

Esra : « Oui, c’est différent d’avec un professeur. »

Mariama : « Moi j’ai appris beaucoup de choses, il y a des choses où je ne comprenais absolument rien du tout et mon tuteur m’a expliqué d’une autre manière et j’ai compris. »

 

Quelle est votre relation avec votre tuteur ? Qu’est-ce que vous attendez de sa part ?

Ines : « Moi j’attends de la part d’un tuteur qu’il ne soit pas trop strict, par exemple quand on a fini des  exercices et qu’on veut un peu s’arrêter en nous permettant d’aller un peu sur notre téléphone dans le calme. Qu’il soit cool et qu’il explique bien. »

Esra : « Qu’il sache de quoi on parle, parce que s’il ne comprend pas… s’il n’a aucune autorité…c’est pas possible. »

 

Quelle serait une séance parfaite de tutorat selon vous ?

Mariama : « Ma séance de tutorat parfaite c’est qu’on a travaillé puis qu’après on discute, on aime bien poser des questions au tuteur comme « comment c’est l’université », ça nous permet de nous préparer pour notre avenir dans une bonne ambiance. »

Esra : « Ma séance idéale moi, c’est travailler en s’amusant, ce qu’on ne fait pas en classe. Pouvoir poser des questions et avoir des réponses différentes que celles qu’on reçoit de la part du professeur et aussi pouvoir avoir une pause après qu’on a travaillé, ce que la plupart des professeurs ne font pas. »

Ines : « Une séance idéale, c’est que l’ambiance soit agréable, qu’il n’y ait pas trop de bruit et de pouvoir faire des pauses quand on en a besoin. »

 

Que diriez-vous à un élève qui hésite à s’inscrire au Tutorat Vacances pour l’encourager ?

Ines : « Déjà qu’il arrête de penser qu’il rêve, c’est bien gratuit, il ne va pas devoir payer des cours particuliers à 50 euros l’heure, donc c’est un réel point positif ! Ensuite, on est moins nombreux qu’en classe, le tuteur, il est jeune et il nous comprend. C’est cool car en plus, on a l’occasion de pouvoir visiter l’université par la même occasion. »

Esra : « Moi je demanderais à l’élève ce qu’il veut et je dirais que s’il veut qu’il y ait moins de personnes, s’il veut que ça soit pas cher, c’est gratuit, s’il veut du temps, c’est pendant les vacances. Donc il n’y a que des points positifs ! »

Mariama : « On ne voit aucun point négatif. En plus, il y a du thé à notre disposition (rires). Depuis qu’on vient ici, on ne fait que parler du thé, c’est trop bon ! »

 

Qu’emporteriez-vous sur une île déserte ?

Ines : « Un livre ou mon journal intime. »

Esra : « Une radio pour appeler de l’aide ouesh, je n’aurai pas envie de rester là-bas. »

Mariama : « Mes produits pour cheveux (rires) »