Schola ULB
Connexion
Devenir tuteur

News

général

Portrait du mois - Mars 2019

2019-03-01 12:24:24
Portrait

Qu’est-ce qui t’a motivé à postuler comme tuteur à l’époque ?
A l’époque, sachant que je voulais travailler dans le monde de l’enseignement, je trouvais très intéressant de participer à un projet tel que Schola ULB, afin d’avoir des premières expériences dans ce domaine. De plus, je trouvais cela gratifiant et utile de pouvoir aider les plus jeunes.

Aurais-tu une anecdote de tutorat à partager ?
Un jour, je donnais un tutorat de néerlandais à 2 filles en 4e primaire. Il s’agissait de 2 filles d’origine hispanique. Pensant que je ne comprenais pas l’espagnol, elles parlaient entre elles à mon égard. Quand elles ont compris que j’avais moi-même compris ce qu’elles disaient, elles étaient gênées. Heureusement, il s’agissait de paroles non-déplaisantes.

Quel est ton métier actuel ?
Je travaille au sein du service de l’Instruction Publique (Enseignement francophone) de la commune de la Molenbeek-Saint-Jean. L’un de « mes » dossiers est justement l’organisation et le suivi Schola ULB au sein des écoles communales francophones.

Qu’est-ce que ton expérience avec Schola ULB t’apporte encore aujourd’hui ?
Comme je le disais, l’un de « mes » dossiers est la coordination, au sein de la commune, du projet Schola ULB. Il est vrai qu’ayant été tuteur, je sais à quel point un tel projet peut être bénéfique pour une école. C’est la raison pour laquelle nous essayons, chaque année, d’accroître le nombre de nos écoles dans lesquelles Schola ULB est actif.

Un lieu que tu adores en Belgique ou à Bruxelles ?
Le quartier où j’ai vécu de ma naissance à mes 29 ans : Anderlecht (Neerpede).

Quelles sont tes passions, tes loisirs ?
Le sport de manière générale, les jeux de société.

Quel est le meilleur moment de ta journée ? 
Le moment où ma fille de 3 ans me voit rentrer à la maison ou me voit à la sortie de l’école, et qu’elle court, avec un grand sourire, dans mes bras.