Schola ULB
Connexion
Devenir tuteur

News

général

Portrait du mois - mai 2021

2021-05-18 11:55:31
Portrait

Abdelkarim El Yahyaoui et Youssef Channouri, médiateurs au sein de DÉCLIC, le service de médiation et d’accrochage scolaire du programme de prévention urbaine de la commune de Schaerbeek , ont accepté de répondre à nos questions. Voici leur interview :

 

Depuis quand connaissez-vous Schola ULB et qu’est-ce vous appréciez dans ce soutien scolaire ?

« Nous connaissons Schola ULB depuis 2016. Nous apprécions la collaboration avec cette Asbl car nous avons été bien accueillis et entendus depuis le début du projet « Accroche-toi ». Nous apprécions aussi la réactivité de Schola ULB ainsi que son coté chaleureux et humain. »

 

Certains des jeunes de Déclic suivent le tutorat de Schola ULB : selon vous, quels sont les principaux bénéfices pour eux de pouvoir bénéficier d’un soutien scolaire animé par des étudiants du supérieur au sein d’une maison de quartier ?

« En plus du soutien scolaire apporté aux élèves, le tutorat est aussi un carrefour au sein duquel plusieurs univers se rencontrent et se côtoient.  Les tuteurs fréquentent une école supérieure ou une université et les élèves, eux, sont issus de filières et de types d’écoles hétérogènes. C’est dans cette mixité que nous voyons une plus-value en termes de clés de réflexion sur soi et d’inclusion des jeunes dans la société. »

 

Qu’appréciez-vous dans votre rôle de « coordinateur » du tutorat Schola ULB au sein de Déclic et que diriez-vous à ceux qui hésiteraient à le devenir dans leur établissement ?

« Une telle expérience, tant avec les tuteurs qu’avec les élèves, mérite vraiment d’être vécue. Il est très valorisant pour nous de tenter de répondre au maximum aux besoin des élèves. »

 

Schola ULB en 3 mots ?

« Professionnalisme, confiance, chaleur humaine »

 

Il y a quelques semaines avait lieu le « Tutorat Vacances de Printemps », en quoi est-ce une opportunité pour les jeunes de pouvoir suivre du tutorat durant les vacances scolaires ?

« Le tutorat « Vacances de Printemps » que nous avons organisé au sein de Déclic, il y a quelques semaines, a été très bénéfique car il a rencontré les besoins des élèves qui ont ainsi eu l’occasion de rattraper leur retard scolaire. »

 

Pour les infrastructures ne permettant pas du tutorat en présentiel, pourquoi pensez-vous qu’il est important de continuer cette initiative de Tutorat, même à distance ?

« Même si cela n’est pas comparable au présentiel, le tutorat nous a permis malgré tout de garder le lien avec les élèves.  Les applications WhatsApp et Zoom ont été privilégiées. Le distanciel permet aussi de faciliter la reprise après une période de confinement. »

 

Que souhaiteriez-vous dire aux élèves, étudiants et aux équipes éducatives en cette période difficile de crise sanitaire qui perdure depuis plus d’1 an ?

« Courage ! Ne lâchez rien !  »

 

Qu’est ce qui te permet au quotidien de garder le moral malgré la situation instable de ces derniers mois ?

« Les moments de déconnexion sont essentiels,  que ce soient les balades ou encore la lecture ou la méditation qui sont de véritables espaces de ressourcement. »

 

■  Si vous ne pouviez écouter qu’une seule musique jusqu’à la fin de vos jours, laquelle serait-elle ?

« Des chants orientaux. »