Schola ULB
Connexion
Devenir tuteur

News

général

Portrait du mois - juin 2021

2021-06-15 10:52:20
Portrait

Vincent Devin, étudiant en dernière année de Master en droit, à finalité civile et pénale à l’Université Libre de Bruxelles, tuteur chez Schola ULB depuis septembre 2018 et également nouveau membre du Conseil d’administration de Schola ULB depuis mai 2021, a accepté de répondre à nos questions. Voici son interview :

Comment et quand as-tu entendu parler de Schola ULB pour la première fois ?

« La première fois que j’ai entendu parler de Schola ULB, c’était sur les annonces publiées via les TV des restaurants ULB. Après avoir vu cette annonce et ayant l’envie d’en savoir un peu plus, je me suis rendu sur la page facebook de Schola ULB. »

 

À l’époque, qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer dans l’aventure Schola ULB en devenant tuteur ? Qu’est-ce qui t’a attiré chez l’asbl Schola ULB ?

« Avant tout, je souhaitais m’inscrire dans un projet faisant sens pour moi. A l’ULB, nous sommes des étudiants engagés et le tutorat permet de lutter activement contre l’inégalité des chances. J’ai toujours été sensible à la thématique de l’enseignement et au fait qu’il soit le plus accessible et inclusif possible. J’y ai vu l’opportunité d’agir directement sur le terrain ! »

 

Depuis quand es-tu « tuteur-coach » ? Peux-tu nous expliquer en quoi cela consiste ? 

« Je suis tuteur coach depuis mars 2019. En tant que tuteur coach, j’accompagne les tuteurs dans leur formation et sur le terrain. J’anime des échanges de pratiques visant, au travers d’une discussion collective et des expériences de chacun, à améliorer nos pratiques respectives. Chaque échange constitue une réelle plus-value. J’en ai animé plusieurs et à chaque fois, en plus des nouvelles rencontres, des nouvelles pratiques s’en sont dégagées. C’est très enrichissant ! »

 

Tu fais également partie depuis peu du Conseil d’Administration de Schola ULB, peux-tu nous décrire ton rôle au sein de celui-ci, comment s’est déroulé ce premier CA – en quoi cela est important pour toi d’y participer ?

« Le rôle qui est le mien, est celui d’administrateur. Il consiste à assister aux réunions du conseil d’administration, de l’assemblée générale et à préparer celles-ci. Mais aussi, prendre part aux commissions qui sont aussi organisées tout au long de l’année. Le premier CA était très instructif ! J’ai pu prendre le pou et observer son fonctionnement. C’est très enrichissant car après avoir été tuteur pendant près de trois ans, je peux mettre directement cette expérience de terrain au service des futurs projets. »

 

Cette année, est ta dernière année en tant que tuteur puisque c’est ta dernière année d’études, qu’est ce qui t’auras le plus marqué dans cette expérience et qui te sera utile pour la suite de ta vie professionnelle ? Qu’est ce qui va le plus te manquer ? 

« Ce qui m’aura le plus marqué lors de mes divers tutorats, est incontestablement la faculté de persévérance des élèves. Malgré les épreuves auxquelles ils sont confrontés, ils n’abandonnent pas, certains viennent chercher une aide, d’autres, cherchent juste à se perfectionner et cette dynamique collective est hautement salvatrice. Au niveau professionnel, certainement la flexibilité et l’adaptation dont j’ai dû faire preuve afin de rencontrer les attentes des élèves. Le tutorat, c’est du partage, le contact avec les élèves est indéniablement ce qui me manquera le plus. »

 

Avec ton regard de plusieurs années d’expériences en tant que tuteur, quel conseil donnerais-tu à un nouveau tuteur qui donnerait du tutorat pour la première fois à des élèves ?

« Sans aucun doute être à l’écoute de ses élèves. C’est le seul moyen possible afin de comprendre réellement leurs attentes. Chaque élève a un parcours différent et a donc un besoin différent. Pour que le tutorat soit réellement utile à l’élève, le tuteur doit s’adapter à celui-ci et non l’inverse. »

 

Quelques mots que tu aimerais transmettre aux élèves tutorés, aux futurs-actuels tuteurs, aux coordinateurs-enseignants et à l’équipe Schola ULB ? 

« Merci aux différents acteurs qui font que cette aventure Schola ULB puisse exister, et à travers elle, venir en soutien auprès de milliers d’élèves du primaire et du secondaire. L’aide apportée par Schola ULB, est parfois la seule à laquelle les élèves ont accès. Tous ensemble, c’est une aventure humaine extraordinaire qu’il convient à tout prix de préserver ! »

 

Schola ULB recrute tout au long de l’année de nouveaux étudiants, que dirais-tu, pour les encourager, à ceux qui hésiteraient à s’inscrire à une séance d’information à distance pour devenir tuteur.trice Schola ULB ?

« Si vous êtes un citoyen résolument engagé, le programme tutorat de Schola vous permettra d’agir de manière concrète auprès de jeunes élèves en demande de soutien. Nous avons un rôle à jouer, l’égalité des chances constitue un des leviers indispensables vers un enseignement inclusif et donc, une société inclusive. De plus, toutes les compétences que vous développerez au cours du tutorat, constitueront un background non négligeable dans votre vie professionnelle future. Engagez-vous ! »

 

■  Qu’est ce qui te permet au quotidien (activité ou autre) de garder le moral malgré la situation instable de ces derniers mois ?

« Tout d’abord, le constat que ma famille et moi sommes en bonne santé, c’est primordial. Ensuite, le fait d’avoir continué, malgré les confinements successifs, de garder à l’esprit les perspectives d’avenir. Enfin, je suis un marcheur ! Les balades dans les bois entre amis ou en famille ont constitué une véritable soupape durant cette période de pandémie. »

 

■  Quel est ton film préféré et pourquoi nous conseilles-tu de le regarder ?

« Incontestablement les films avec Louis de Funès ! Comédien amateur depuis mes huit ans, je retrouve dans son jeu d’acteur, les mimiques d’un comédien de théâtre. Il a été incompris jusqu’à la quarantaine et à force de persévérance, il a su prouver qu’il avait sa place parmi des Bourvil, Montand et d’autres. C’est un exemple de persévérance ! Discret sur sa vie personnelle et humble sur son succès, c’est une personne qui m’inspire beaucoup. Regarder un de ses films, me procure un véritable moment d’évasion et de légèreté. »