DEVENIR TUTEUR
L’interview minute : Vincent Massinon, futur tuteur
26
septembre
2013

La clé du succès du Programme Tutorat, c’est la motivation de ses acteurs ! Schola ULB vous propose d’en savoir plus sur le projet à travers les points de vue de tuteurs, coordinateurs, élèves ou directions d’école. Aujourd’hui, Vincent Massinon nous fait part de son choix de devenir tuteur. Petite interview sur un coin de table lors de la première « Rencontre Schola ULB » durant laquelle futurs tuteurs rencontrent actuels et anciens…

 

Bonjour Vincent et bienvenue dans la communauté des tuteurs ! Peux-tu nous dire comment tu t’es retrouvé ici ?
Je cherchais un job d’étudiant et c’est une amie qui m’a parlé du Tutorat. Elle se présente aussi cette année. Je me suis alors inscrit à la première séance d’info sans trop savoir. J’y ai trouvé de l’intérêt alors j’ai poursuivi avec un entretien d’embauche et la journée de formation d’aujourd’hui.

 
Où étudies-tu ?
Je suis en 3ème biologie à l’ULB.

 
Tu vas donc plutôt donner des séances de sciences. Tu te vois enseigner la bio plus tard ?
Je ne suis pas parti dans l’idée d’enseigner. Je me vois plutôt partir sur le terrain, voyager. Plus tard, pourquoi pas enseigner dans une petite classe de village. Mais même si je n’enseigne pas, je pense que le tutorat est un bagage de plus.

 
Tu cherchais donc un job d’étudiant…quelle est, selon toi, la différence avec un job dans une grande surface ou dans un café ?
Le tutorat me semble plus gratifiant qu’un autre job. Je ne me vois pas vraiment bosser dans un supermarché. Dans le tutorat, le contact humain est important, une complicité se crée. C’est une expérience intéressante et si je peux amener quelque chose à certains enfants, on est tous gagnants!

 
Quel est l’aspect qui t’attire le plus dans le Tutorat ?
J’aime bien l’image du grand frère et cette notion de médiation. Puis d’un point de vue plus pratique, on peut établir soi-même son horaire, c’est un point très positif.

 
Tu as de l’expérience avec les enfants ?
Pas vraiment. Je n’ai jamais géré de groupe d’enfants comme dans un mouvement de jeunesse. J’ai un petit frère et j’ai par exemple dû parfois gérer des gouters d’anniversaire ! En général, j’ai un très bon contact avec les enfants.

 
Tu as des appréhensions par rapport à cela ?
J’ai plus une crainte de ne pas me faire respecter quand la différence d’âge entre moi et les élèves est plus faible.
Merci Vincent, bonne continuation dans tes cours et bonnes séances de Tutorat !

  • 2786 View